garde-champetre Index du Forum
garde-champetre Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 LIENS ( cliquez sur le logo ) 
   POLICE EN DEUIL - HOMMAGE AUX 3          POLICIERS TUES AINSI QU'AUX BLESSES                                                                                     
 
La retraite à 83 ans

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    garde-champetre Index du Forum -> LA REVUE DE PRESSE -> Faits divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CASH
gendarme sous contrat
gendarme sous contrat

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2011
Messages: 121

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 13:36 (2014)    Sujet du message: La retraite à 83 ans Répondre en citant

Extraordinaire : un garde champêtre exerce à 83 ans passé !



La carrière à rallonge de Jean Demange n’a jamais été celle du chasseur de primes, Josh Randall, incarné à l’écran dans les années 60 par Steeve Mc Queen dans la série « Au nom de la loi ». Une loi qui, en mars 2013, a fini par rattraper « Jeannot » par la cravate et de lui signifier : « Je vous arrête ». Le Trésor public venait de s’apercevoir que le « jeune homme » aux 83 printemps avait (largement) dépassé les bornes sur l’échelle du temps de travail. Et qu’il était depuis belle lurette frappé par la limite d’âge (67 ans) pour exercer dans la fonction publique territoriale ! Par conséquent, plus aucun salaire ne pouvait plus lui être versé. Jean a donc fait 15 ans de rab avant que les finances publiques ne ferment le robinet. Garde champêtre depuis 1985 chez lui, à Crévéchamps, dans le canton d’Haroué (1), le fringant octogénaire retraité de la SNCF, avait mutualisé ses compétences au profit des communes de Benney, Velle-sur-Moselle, Bainville-aux-Miroirs et Gripport. « Je suis même monté à neuf villages sous ma coupe », précisait fièrement le dernier des Mohicans assermenté, que nous avions rencontré en mars dernier. Un reportage qui lui avait valu d’enchaîner les interviews radios, télés… Jusqu’à la visite du réalisateur Guy Gauthier qui puisera dans le personnage, matière et inspiration pour son nouveau court-métrage « Le temps qui passe ».
Un chrono que « Jeannot » aurait aimé voir s’arrêter moins brutalement. « Ce qui m’a fait le plus mal au coeur c’est qu’on m’arrête du jour au lendemain. Comme si je ne valais plus rien. Alors que tous les deux ans, je passais la visite médicale d’aptitude et on ne m’a jamais rien dit. J’ai toujours bien fait mon boulot… Avec 3.000 € à 4.000 € de traitement par an, je ne coûtais pas grand-chose. Je n’exerçais pas pour l’argent, le travail me plaisait, tout simplement », observe Jean, sonné par l’uppercut du Trésor qu’il ale chat devant la fenêtre de leur modeste demeure posée au bord de la Saucelle, un ruisseau qui traverse ce village de 320 âmes. « Quand il n’était pas à la maison et que son portable était injoignable, c’est moi qui prenais les appels d’urgence ».
« Un jeune ne m’a jamais manqué de respect. Peut-être parce qu’en 30 ans de carrière, je n’ai jamais tutoyé »
Si Jean en impose, tiré à quatre épingles dans son uniforme, c’est aussi grâce à sa femme, discrète. Jamais un faux pli sur la chemise bleue rehaussée de galons. « Des chevrons, il n’y a pas de grade dans la profession », précise-t-il. « J’en ai trois. Je suis au taquet ». Maire de Gripport, Bernard Munier avait recours aux services du garde champêtre à raison de 3 h 30 par semaine. « Il a servi durant toutes ces années de manière consciencieuse et ça m’a gêné, pour l’homme qu’il est, qu’on lui impose de partir précipitamment d’autant qu’il a toujours du tonus ! Dans les communes, il était LA solution à beaucoup de petits problèmes. Ses interventions évitaient d’avoir recours à un huissier ou à la gendarmerie qui a d’autres chats à fouetter ».
À l’abri dans l’écrin de son portefeuille en cuir noir, l’ex homme de loi conserve toujours sa carte de garde champêtre barrée du liseré tricolore qui côtoie sa plaque de service en métal. Un ovale en laiton, gravé de rameaux d’olivier, de chêne et surmonté d’une inscription : « La loi ». Mieux qu’un insigne de shérif ! L’octogénaire a conservé ses attributs professionnels. « Ils sont à moi et je les garde ! », lâche-t-il fièrement. Autant de témoins matériels d’une époque révolue vécue avec passion et dévouement. Le gyrophare aimanté – une bulle bleu façon brigade anticriminalité (BAC) – plaqué sur le toit de sa petite Citroën personnelle, ne s’allumera plus. Un artifice pour s’annoncer en cas d’urgence. Et peut-être aussi pour impressionner un peu Jeanine. Parce qu’il n’y a pas de réelle urgence pour un garde champêtre. Bétail en divagation, chien errant, différend de voisinage, tapage, stationnement, braconnage… Si le garde avait la possibilité de mettre des PV, l’homme préférait dégainer son carnet d’avertissements. « J’ai toujours opté pour la pédagogie. Je préférais avertir, expliquer l’article de loi avant de sévir s’il le fallait. Et puis un jeune ne m’a jamais manqué de respect. Peut-être parce qu’en 30 ans de carrière, je n’ai jamais tutoyé ». Un comportement exemplaire qui a peut-être inspiré Manuel Valls. Dans son toilettage du code de déontologie de la police, le ministre de l’Intérieur impose depuis peu aux forces de l’ordre de proscrire le tutoiement. L’homme de Crévéchamps était en avance sur son temps. Aujourd’hui, son temps est encore bien rempli. Coupes de bois ; entretien de ses deux vergers ; jardin à légumes de 4.000 m²… Le 9 février, Jean Demange soufflera ses 84 bougies. Mais il en restera toujours une qui ne s’éteindra jamais dans la poitrine de « Jeannot » : la flamme du garde champêtre.
(1) Vosges
Source : Vosges matin
Ndrl : Hormis la belle histoire racontée par le journaliste de « Vosges Matin », nous posons toutefois nous poser un certain nombre de question… Quatre communes des Vosges qui emploient une personne de plus de 80 ans ! Un Maire qui vente ses services ! Des patrouilles avec un véhicule personnel ! Un gyrophare bleu, une tenue !
Dans les Vosges, le droit Français ne s’applique-t-il pas ?
Allez Jean, tu as bien mérité un peu de repos. La FADPM 34-30 lui présente ses meilleurs voeux et lui souhaite une bonne retraite. Nous espérons juste que cet article ne donnera pas des idées au gouvernement car pour nous, l’âge de la retraite ce n’est pas à 83 ans que nous la réclamons !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 19 Mai - 13:36 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tombigoud
gendarme sous contrat
gendarme sous contrat

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2014
Messages: 3
Localisation: Pays bigouden
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 20:51 (2014)    Sujet du message: La retraite à 83 ans Répondre en citant

Epoustouflant ! Avec l'allongement des trimestres et au rythme des réformes iniques qui voient le jour , plus d'un fonctionnaire partira à ce rythme là à l'âge de Jean en retraite... Qui le prochain sur la liste ? Rolling Eyes
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:50 (2018)    Sujet du message: La retraite à 83 ans

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    garde-champetre Index du Forum -> LA REVUE DE PRESSE -> Faits divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com